Afrikable - Cooperación para el desarrollo en Africa

Vous êtes ici : Accueil / Afficher les éléments par tag : Comercio Justo
mardi, 10 octobre 2017
Publié dans PROMOTION

Enfin le jour prévu pour vous présenter le Nouveau catalogue Afrikable.

Derrière chaque produit, chaque photo et chaque design il y a un grand travail en équipe qui a duré des années et beaucoup d'histoires à raconter.

De chacune des femmes qui avec persévérance, effort et toujours disposées à aller mieux, à croître et à se dépasser avec un sourire au visage, ont coupé, cousu et mis chaque point arrière du premier au dernier produit.

Depuis ce jour, assises Lola et moi avec un stylo et un cahier en une main, le nouveau catalogue a commencé à être une réalité et non un nouveau rêve à réaliser, où montrer tout le travail qu'au jour le jour nous réalisons à Afrikable, avec illusion, professionnalité et toujours avec le même objectif, l'autonomisation de la femme et le commerce juste comme outil d’échange.

De chacune des photos réalisées de chaque produit, avec la meilleure des photographes et modèle qui avec chaque flash, voyageaient à un autre endroit où on écoute les machines à coudre, les chantonnements des femmes qui travaillent et les rires des enfants au fond.

Depuis le grand et indispensable travail de design graphique, avec une grande professionnelle au front qui contamine d’énergie dans chaque amélioration et des idées projetées, pour pouvoir montrer le fruit de tout ce chemin parcouru ensemble, jusqu'à obtenir beaucoup plus qu'un Catalogue de Commerce Juste, un catalogue d'histoires, d'autonomisation, de dépassement et d’effort.

Regalos solidarios de Comercio Justo Afrikable

Un nouveau catalogue plein de nouveautés, conformément aux nouvelles tendances, ainsi que le renouvellement total des articles existants avec une amélioration extraordinaire en qualité et design.

Tous les articles qui apparaissent dans ce catalogue sont élaborés artisanalement, et sous les standards du Commerce Juste, par les groupes producteurs d'Afrikable Jimudo Women Group, l'Artisanat Masaai, Lamu Recycling Solution et Viatu Project.

N'attends pas pour le découvrir!

 

TÉLÉCHARGEZ maintenant votre catalogue ou visitez notre boutique commerce équitable

 

Auteur: Merche Cascajero | Traducteur: Aimée Touvi

dimanche, 17 septembre 2017
Publié dans PROJETS

Je me souviens encore de ce jour à la bibliothèque quand Carmen Guijarro nous a appelés pour nous donner les nouvelles ... Qu'elles nous l'ont donné !!! ... Nous l'avons obtenu !!! ... Enfin l'atelier pour les femmes serait une réalité!

Mes cris de joie résonnent encore dans les murs de la bibliothèque (et probablement dans les tympans de Carmen) mais ça ne pouvait pas être pour rien. Merche et moi avions combattu depuis le début, depuis plus de 7 ans pour l´obtenir. En fin c'était devenu vrai.

Être capable d'offrir un lieu de travail digne aux femmes du projet, des machines professionnelles pour améliorer la production, un espace de stockage adéquat, une bibliothèque de contenu où stocker les patrons et prototypes, des ateliers de formation en design, amélioration de la production et un long etcetera pour pouvoir améliorer les conditions de travail des travailleurs du projet, pour pouvoir améliorer la production, pour atteindre plus de gens à travers le Commerce équitable, re-impact sur l'amélioration de la qualité de vie de beaucoup de femmes du Kenya.

Factory 01

Carmen travaille comme designer dans une multinationale de la mode et est une bénévole de la Free Design Bank, une plateforme à but non lucratif de l'Université CEU de Valence formée par des étudiants en design et designers qui ont travaillé avec Afrikable depuis nos débuts. Carmen est arrivée à Afrikable pour la première fois en 2013, en tant que bénévole pour aider à améliorer la production textile.

Elle a souffert dans sa propre peau des problèmes quotidiens des travailleurs: manque d'espace, manque d'espace de stockage adéquat, maison de location où quand il pleuvait, l'eau entrait partout et tout devenait mouillé (ils, le produits, matériaux, enfants ...). Quand il ne pleuvait pas mais qu'il y avait du vent, tout passait à travers les vitres (les tissus, les motifs, les fils ...) bref, l'espace n'était pas suffisant. Ce n'était pas la première maison où nous étions, avant que nous n'étions dans une autre maison louée, où l'école, la salle à manger, la cuisine et les ateliers étaient au même étage et reliés entre eux. C'était une maison très sombre, avec beaucoup de moustiques, et très petite, qui pendant les premiers mois a servi à lancer le projet, mais n'était pas prête à assumer une croissance comme celle que nous avons connue au cours de ces années.

En 2014, avec beaucoup d'efforts, nous avons pu acheter un terrain en plusieurs versements afin de pouvoir enfin grandir, en construisant des espaces décents pour tous. Il y avait peu à peu nos rêves ont été remplies: l'école et la cantine des enfants, le programme Vacances Solidaires, et même Maternity. Dans les nouvelles installations, les femmes travaillaient où elles pouvaient: dans les salles quand le programme Vacances Solidaires était fermé, dans les salles de classe quand l'école était des vacances scolaires, quand le bâtiment de Maternity avait un toit, un autre mouvement ... et quand tous les bâtiments étaient occupés, sous les arbres.

De nombreuses entreprises proposent à travers leurs départements de Responsabilité Sociale d'Entreprise des subventions à des projets présentés par leurs salariés, où ils sont parfois votés et / ou sélectionnés par leurs salariés. Et cela a été le cas de Carmen dans la présentation de votre entreprise dans le projet « CONCEPTION POUR LA COOPERATION DANS LA CONSOLIDATION, LA FORMATION ET LE DEVELOPPEMENT TECHNIQUE ET ECONOMIQUE DES GROUPES D´ AFRIKABLE ONGD ARTESANAS DU DISTRICT DE LAMU (KENYA)».

 

 

Ce projet bénéficie également de la collaboration de Free Design Bank, avec l'aide de Manuel Bañó et Amparo Balbastre, qui collaborent avec les artisans d'Afrikable, les accompagnant dans leur formation en design et dans la création de nouveaux produits qui seront fabriqués dans le nouvel atelier. Free Design Bank apporte les professionnels, le matériel pédagogique et les designs nécessaires pour réaliser une collection commerciale professionnelle.

Nous voulons remercier Carmen, Manolo et Amparo d'avoir fait confiance à Afrikable et de faire de ce grand rêve une réalité. Cliquez sur le nom de chacun d'entre eux pour connaître leurs témoignages émotionnels en tant que grands promoteurs de ce projet.

Asante Sana!

Factory 02

 

Auteur: Lola Serra | Traductrice: María del Mar Correro

dimanche, 14 février 2016
Publié dans PROMOTION

Si fabriquer des produits artisanaux totalement réalisés à la main est une grande réussite et satisfaction pour les femmes qui travaillent à Afrikable, imaginez ce qui suppose donner une deuxième opportunité et créer des nouvelles choses à partir des matériaux que d’autres jettent à la poubelle. Voilà à quoi consiste le travail que réalisent les femmes qui font partie de Lamu Recycling Solution Project, un groupe producteur qui crée des articles décoratifs, des bijoux fantaisie et d’autres compléments à partir d’une matière première très particulière : les ordures.

Réutiliser et recycler est un mode de comprendre la propre vie et c’est pour cela qu’Afrikable tient compte de la protection de l’environnement en fabricant ses produits et travaille pour déplacer cette conscience à toutes les personnes qui font partie du projet.

 Les ordures à Lamu, la réalité d’un problème

Les ordures à Lamu, la réalité d’un problème

Lamu vit avec un problème lié avec le management des ordures et résidus, tel que nous pourrions affirmer qu’un service de ramassage réglé par le gouvernement local est pratiquement inexistant. Ce sont les propres voisins qui doivent faire des brûlages périodiques des tas d’ordures qui s’accumulent sur des vide-ordures improvisés. De cette manière, des émanations toxiques se produisent et elles contribuent à la pollution de l’atmosphère.

Cette situation met en péril la population puisque le manque de ramassage des ordures et leur correcte traitement donnent place à une scène insalubre qui peut déchaîner l’apparition d’infections et de diverses maladies gastro-intestinaux, respiratoires et cutanés. Dans cette réalité, la population joue un rôle très remarquable car comme il existe un manque de sensibilisation sur le problème environnemental et sur les graves conséquences que cela peut déchaîner, elle contribue jour après jour à aggraver le problème.

Afrikable et l’environnement, à la recherche de solutions

Afrikable recherche des alternatives qui favorisent la protection de l’environnement à Lamu et c’est comme cela que Lamu Recycling Solution Project est apparu ; un groupe producteur formé par des femmes de la tribu Orma qui fabrique des produits à partir de matières premières qui sont ramassées des poubelles comme par exemple : des bouteilles et des sacs en plastique, des capsules des bouteilles, de la céramique cassée, des planches en bois provenant des vieux bateaux… Est-ce que vous voulez savoir comment ces produits sont fabriqués ? Les femmes de ce projet vous le montrent sur cette vidéo et vous remercient de votre collaboration.

 

 

Un des principes du Commerce équitable est le respect de l’environnement et la prise de conscience de la population sur une culture environnementale basée sur la protection de l’environnement. Pour cela, Afrikable intègre l’environnement comme objectif didactique sur la programmation donnée en cours pour les plus petits à l’école afin de sensibiliser les nouvelles générations de cette réalité et qu’ils participent à la recherche des solutions individuelles et de groupe.

Produits d’Afrikable et recyclage créatif

Deux petits grains de sable : un pour la responsabilisation de la femme et un autre pour la protection de l’environnement. Ça vous dit ? Vous pouvez collaborer en acquérant un des produits réalisés par le groupe producteur de Lamu Recycling Solution Project sur la boutique en ligne d’Afrikable.

  • Décorez votre maison et marchez sur un petit bout de Lamu avec ce tapis tissé avec des sacs en plastique de la manière traditionnelle de la côte swahilie, qui réussit à recycler 340 sacs en plastique et à proportionner une semaine de travail décent à une femme.
  • Nous continuons avec la décoration pour donner de la couleur et de la joie à la maison avec ce rideau avec des figures mobiles recyclées pour lequel 55 bouteilles d’un demi-litre sont utilisées et 30 heures de travail décent sont offertes à une femme. Il est léger et facile à placer. Idéal pour séparer des ambiances.
  • Vous cherchez un cadeau spécial ? Des pendentifs élaborés à partir de bouts de céramique cassée et sertis en argent de façon entièrement artisanale, c’est sûr que cela peut être une bonne option pour offrir une pièce unique et inégalable.

Et comme disent sur la vidéo les femmes de

Lamu Recycling Solution Project: ASANTE SANA!

Auteur: Estefanía Vera | Traducteur: Paula Aparicio

mardi, 13 octobre 2015
Publié dans PROMOTION

Conseils pour ton retour et souvenir : Si tu veux cela c’est seulement le début. Connais comment.

Avant de commencer tes vacances solidaires surement tu as interrogé :

ü  Quelles sont les raisons qui m’amènent à choisir une vacance solidaire ?

ü  Qu’est-ce que je peux espérer de cette vacance avec Afrikable ?

Plusieurs questions rodent ta tête avant de commencer le voyage. Tu cherches des informations, lis, interroges, assistes à la session informative sur le programme. Nous pouvons te rassurer que le processus d’adaptation quand tu arrives à Lamu est très rapide pour ne pas dire immédiate. Une fois tu mets ton pied à l’île, tu ressens la bienvenue et quand tu commences à rentrer dans le projet, tu es déjà à la maison, mais… Qu’est-ce qui se produit au retour en Espagne ? Aujourd’hui nous voudrions te faire part de quelques recommandations pour que ta participation ne finalise pas avec ton retour parce que si tu veux c’est seulement le début.

Une petite part de toi à Lamu

Réjouis et offre tout de toi jusqu’au dernier moment, fais le pour toi pour le reste des volontiers et bien sûr pour les femmes et enfants avec lesquelles tu as réjoui durant ta participation dans le projet. Prépare toi pour dire au-revoir ou à bientôt, cela décide le toi, sachant que une part de toi restera à l’île. N’aie pas peur d’être généreux, tu seras dans des bonnes mains.

Au retour en Espagne, dédie-toi quelques minutes par jour pour digérer ton expérience et rappeler tous ces moments que tu ramènes dans le sac au dos. N’oublies pas que tu peux suivre le jour au jour de ces petites qui t’ont volé le cœur et de ces femmes qui t’ont montré la signification du mot lutter à travers Facebook et Twitter, au hashtag #livelamu tu pourras t’émotionner avec les avances du projet et tu verras comment se développent les plus petits.

Rappel-toi que ce n’est pas toute le monde qui décide de réaliser des vacances solidaires comme ce que tu as vécu. Réellement, c’est toi seul qui sais ce que tu as expérimenté ainsi que dans les moments dans lesquels la nostalgie te transfère à Lamu ; remercie pour faire prendre cette décision et pense en actions qui te maintiennent en contact avec le vécu, des différentes options de participation depuis l’Espagne existent, des actions qui nous aident à maintenir le projet dans lequel nous comptons sur ta collaboration.

Une petite part de Lamu dans ta maison

Tu laisses une petite part de toi à Lamu et tu retournes chargé de ces autres petites parts magiques parce que on ne peut pas les toucher. Si en plus tu veux un peu de Lamu à la maison, ici va une idée pour préparer un espace dans lequel s’asseoir à lire sur l’Afrique, au temps que tu collabores avec le projet parce que ce qui t’entoure peut-être que ce sont les mains de Fatuma, Mariam, Ralia, Rukiya, Esha qui les ont fait… Une manière de les avoir un peu plus proche.

Productos Afrikable

ü  - Pour la chambre: couvre-lit de patchwork d’éléphants et fleurs. Brodé fait à la maison sur le fond noir. Rêver avec les éléphants signifie sagesse, force, bonne chance et prospérité. S’associe à la solidité et le respect pour les autres ainsi que… Lala salama !

ü  - Pour le salon: habille ta table avec une couverture matel kanga plus quatre serviettes. Met couleur sur ta table et partage le diner et la conversation sur tes vacances avec les tiens.

ü  - Dans ton coin: une moquette pour que tes pieds touchent Lamu. Cousue avec sachets en plastique à la manière traditionnelle de de la côte swahili, cotte moquette arrive à recycler 340 sachets de plastique et proportionner une semaine digne de travail d’une femme.

Et si tu es des chanceux qui vont commencer leurs vacances, rappelle-toi que les Vacances Solidaires ne sont seulement pour l’été et qu’en automne nous t’espérons à Lamu.

Auteur: Estefanía Vera | Traducteur: Aimée Touvi

mardi, 13 octobre 2015
Publié dans PROMOTION

Quand nous parlons d’une industrie textile en Espagne il est inévitable de mentionner le groupe Inditex, fondé par l’entrepreneur Amancio Ortega et qui tient à Zara sa signature, un repère patronal à niveau mondial et clairement exemple de réussite utilisé en toute école de commerce. Mais qu’est-ce qu’il y a derrière ses jeans, chemises et robes ? La Coordinadora Estatal de Comercio Justo nous aide à donner réponse à cette question avec une monographie publiée cette année pour commémorer la journée du commerce équitable, qui se célèbre le 9 mai, et avec cela nous invite tirer le fil…

Pour entendre le marché global du textile et ses déséquilibres commerciaux nous devons partir de l’analyse d’un modèle de production dans lequel les grandes marques ne possèdent pas un seul atelier, mais se dédient en exclusif au dessin et distribution et sous-contractant pour la confection aux entreprises qui ont leur base dans de pays avec coût de travail bas. Cette réalité conduit à une globalisation dans la production qui tient lieu à deux phénomènes d’ébauche : la délocalisation de la production et une croissante importance des entreprises transnationales que qui, à la fois, amènent à la dissolution de responsabilités, une baisse de salaires et la consolidation du pouvoir corporatif, avec une influence politique à chaque fois plus grande.

Cette panorama donne lieu aux diasporas de « maquillas », c’est-à-dire, des ateliers situés dans les pays en voie de développement qui profitent des avantages d’une main d’ouvre moins chère et qui sont liés à des multinationales du secteur à travers des réseaux de sous-contraction de fois complexes.

Desglose Gastos Camiseta Fuente Ropalimpia.org

Source.: Ropalimpia.org

[Image: DÉCOUPAGE DES DÉPENSES D’UN TEE-SHIRT. Coût du Tee-Shirt: 29€; 1: Vente détail (17€); 2: Bénéfice pour la marque (3,61€); 3: Coût des matériaux (3,40€); 4: Coût du transport (2,19€); 5: Intermédiaires (1,20€); 6: Bénéfice pour l’usine à Bangladesh (1,15€); 7: Coûts généraux (0,27€); 8: Salaires des travailleuses (0,18€)]

L’effondrement de l’immeuble Rana Plaza en Bangladesh

Le 24 avril 2013, le Rana Plaza, un immeuble de 8 étages qui logeait des ateliers de textiles s’est effondré à Savar, une localité proche de la localité de Bangladesh. Mouraient 1.1130 personnes dans des conditions labourables et de sécurité et hygiène très dangereuses. Ce tragique fait marque un avant et un après dans l’exploitation labourable ouvrant un débat international sur les conditions de travail de l’industrie textile. La réalité était que presque toutes les grandes marques étaient connectées de forme directe ou indirecte avec les usines sinistrées.

Bangladesh a un salaire minimum de 50 par mois, même après la hausse importante du 77%, qui s’est produit après l’effondrement, Ces hausses ont amené à l’industrie à se déplacer jusqu’en Afrique, à des pays comme l’Ethiopie et Afrique du Sud.

Le textile et la féminisation de la pauvreté

Le secteur textile est l’un des plus intensifs en force de travail et un des plus féminisés : 80% sont des femmes. Malgré ça et, comme le signale la Campaña Ropa Limpia: « dans la plupart des places elles gagnent moins que les hommes, inclus pour le même travail d’opérateur qualifié. » Cette discrimination salariale implique que les femmes ont une majeure probabilité d’être dénutries et de manquer d’un foyer digne, accès aux soins médicaux et aux services communautaires comme eau potable et conditions de santé. Et de plus, comme elles se voient obligées à travailler davantage pour arriver à la fin de mois, il est commun qu’elles souffrent d´épuisement et des lésions causées par le stress et la surcharge de travail.

Il s’agit d’une situation de critique d’inégalité de la femme dans le marché labourable que nous avons déjà traité dans ce blog et à la quelle Afrikable veut faire face à travers de l’application de différentes mesures comme celles que, par exemple, ont à voir avec la maternité et la conciliation labourable.

L’Espagne et le Commerce Textile Equitable

En Espagne, le protagoniste du commerce équitable est l’alimentation qui est derrière 9 de chaque 10 achat de commerce équitable, laissant peu de marge au secteur de l’artisanat, où s’inclut le textile. A peine le 1,7% de la facturation totale enregistré en 2013 correspond aux produits textiles malgré le chiffre qui s’augmente progressivement.

C’est sûr que l’offre du textile de Commerce Equitable dans notre pays est limitée en comparaison avec d’autres pays européens, dû au retard de 20 ans de développement et implémentation d’un modèle commercial alternatif, bien que la brèche qui existe se diminue chaque année, comme le montrent les données de l’enquête de l’Eurobaromètre de septembre 2014, qui conclut que 45% des espagnols seraient disposés à payer davantage pour des produits de commerce équitable.

Afrikable Jimudu Woman Group

Afrikable et le commerce équitable textile

Afrikable met son grain de sable en l’offre de produits de commerce équitable, puisque c’est la base de son travail et un moyen utilisé pour l’autonomisation de la femme. Les travailleuses d’Afrikable se divisent en groupes producteurs et aujourd’hui que nous parlons du textile nous nous centrons dans le groupe Jimudu Woman Group que en swahili signifie « femme qui veut pour soi-même ». Elles s’en chargent de la fabrication de précieux compléments de mode et de vêtement pour la maison avec les tissus Kikoy et Kangas, des tissus locaux procédant de la côte swahilie avec des accrocheurs d’impression et 100% de coton. Viens connaitre les produit textiles d’Afrikable, une alternative pour éclairer le Commerce Équitable.

Auteur: Estefanía Vera | Traducteur: Aimée Touvi

dimanche, 16 décembre 2012
Publié dans BOUTIQUE

¡Visita nuestra nueva tienda online y regala este año productos de Comercio Justo!

Encontrarás todos nuestros productos, y muchas novedades más....¡no te las puedes perder! 

Entra a la tienda online

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

À PROPOS D'AFRIKABLE

Afrikable est une organisation à but non lucratif, inscrite au registre national des associations (numéro 1/1/594088) et au registre des organisations non gouvernementales de développement de l’Agence espagnole de coopération internationale au développement (AECID) (numéro 2033).

 

Au Kenya notre association s’appelle Afrika Able Organization et est inscrite au NGO Coordination Board du Kenya (numéro 10976).

OÙ SOMMES-NOUS

  • Lamu, Kenya.
    Madrid, Espagne
  • +34 605 722 162

SUIVEZ-NOUS SUR